FÉDÉRATION FRANÇAISE DES ASSOCIATIONS DES CHEMINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE
logo FFACC
CONTACT Accès Membres Europa Compostela RSS Page Facebook

Actualités de la FFACC et de ses adhérents

Espace vivant d'informations, vous trouverez ici les brèves d'actualité en rapport avec la Fédération et ses associations adhérentes.

Camins : Association des chemins anciens du Minervois

Actualité publiée le 25-05-2020
Labellisation du Cami Romieu par la FFRandonnée

https://rcf.fr/actualite/l-association-camins-et-le-cami-romieu-labellise?fbclid=IwAR38FB9_BkHiPaf7IYA-D0b5Z68LhDVsErABGsxQJ6thz1SONW4vq1plYYM

img_var/logos_membres/logo_chemins_minervois.png
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Yonne Compostelle confraternité des Pèlerins de Saint-Jacques en Bourgogne du Nord

Actualité publiée le 22-05-2020
Comme les Chemins de St-Jacques, notre association est ouverte à tous ceux, quels que soient leurs choix de vie, religieux, philosophiques ou politiques, intéressés par le pèlerinage de St-Jacques bien sûr ou d’autres chemins de pèlerinage de notre région et qui veulent faire vivre l’esprit de liberté, de tolérance et de découverte qui est celui de ces Chemins.
Nous sommes une quarantaine d’adhérents et notre association est animée par un Conseil d’Administration qui se réunit une fois par trimestre.
Elle s’organise autour de plusieurs commissions :

•Aides aux pèlerins :
Accueils avec café pèlerins et permanences, flyers, site internet.

•Balisage :
Repérage et entretien des voies jacquaires sur notre département.

•Marches :
Nous organisons une marche qui a lieu en général le deuxième dimanche de chaque mois. Ce sont des marches qui restent dans l’esprit du pèlerinage.
Elles sont gratuites, empreintes de liberté, chacun marche à son rythme, même si bien souvent plusieurs groupes se forment. On y retrouve cet esprit de rencontre, de convivialité que l’on trouve sur le Chemin. A la fin de cette marche, une visite d’un lieu, qui peut être religieux ou culturel, est organisée par notre historien Patrice Wahlen.

•Le 25 juillet, nous organisons une marche qui se termine par une visite à la chapelle de St-Jacques le-Majeur dans la basilique Ste-Madeleine de Vézelay.

•Documentation et hébergements :
Chaque année, la commission se réunit afin de vérifier et mettre à jour la liste des hébergements sur les itinéraires venant de Namur et de Paris. Les modifications constatées sont enregistrées sur notre site internet.

•Communication :
Relation avec les médias (presse écrite, radio locale), les paroisses, le diocèse.

•Recensement et valorisation du patrimoine jacquaire dans l’Yonne avec :
-Une exposition itinérante composée de 10 panneaux présentée 86 jours en 2019.
Quelques exemples de ces manifestations qui ont permis de toucher un large public :
Les rencontres des villes françaises à St-Georges-sur-Baulche, la cathédrale St-Étienne de Sens, l’église St-Pierre & St-Paul de Ligny-le-Châtel, la médiathèque de Tonnerre, la fête de la randonnée organisée par la FFRP de l’Yonne à Joigny, les journées du patrimoine à St-Aubin-Château-Neuf, la fête du livre à Courson-les-Carrières…
-Le site internet, http://yonne-compostelle.e-monsite.com/ nous y proposons également des petits lexiques qui définissent les mots intéressants à connaître lorsqu'on entreprend le pèlerinage de Compostelle : les dicos pèlerins.
-Des conférences animées par Patrice Wahlen.


En cherchant un projet à mettre en œuvre sur les années à venir, Jean-Paul Rousseau, alors Président de Yonne Compostelle, a eu la riche idée de transformer les supports de conférences, en panneaux d’exposition itinérante cités ci-dessus.
Ce travail a été réparti sur 3 personnes :
Jean-Paul Rousseau pour les panneaux concernant la Confraternité, les Chemins dans l’Yonne, les pèlerins d’hier et d’aujourd’hui.
Patrice Wahlen pour les panneaux iconographiques et la biographie de St-Jacques.
Martine Blanvillain : gestionnaire de notre site internet.


•L’exposition itinérante sur les "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle" est composée de 10 panneaux qui reprennent :
L'essentiel du patrimoine historique jacquaire dans l'Yonne,
Les tracés des actuels chemins du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle traversant notre département.
Les buts et activités de notre association.
Elle peut être prêtée gratuitement aux bibliothèques, médiathèques, établissements scolaires et associations diverses sur demande.
Cette exposition, n’aurait pas pu être ce qu’elle est aujourd’hui, sans l’implication totale de Patrice Wahlen. Cet ancien professeur d’histoire et passionné d’histoire religieuse médiévale a rassemblé toutes ses données sur le culte de Saint-Jacques-de-Compostelle dans l’Yonne.
Chercheur associé d’études médiévales au CNRS d’Auxerre, Patrice travaille également avec l’université de Nanterre en tant qu’associé aux recherches et depuis quatre ans, il est à la commission diocésaine d’art sacré qui gère le patrimoine des églises de l’Yonne. Il étudie les projets avec les propriétaires de ces édifices. A ce titre il rencontre les mairies, les paroisses en tant qu’expert.
De par ses activités, il a pu accumuler des documents, des photos et ainsi, compléter ses archives sur ce qui était encore présent malgré les destructions de l’histoire.
Il a également consulté sur le site du ministère de la culture : https://www.pop.culture.gouv.fr/
La base de l’inventaire des meubles et objets classés du département : la base Palissy.
La base de données du patrimoine monumental français, où l’on peut trouver tout ce qui concerne l’architecture religieuse entre autres : la base Mérimée.

L’idée de Patrice était de réaliser une typologie de la représentation de Saint-Jacques et dans quelle fonction il pouvait être personnifié.

Philippe PAULMIER
Président de Yonne Compostelle

img_var/Articles_adherents/Yonne Compostelle/01-trace_chemin_dans_l_yonne.png
Retrouvez l'article au format pdf ---> Yonne Compostelle-Confraternité des Pèlerins de Saint-Jacques en Bourgogne du Nord
img_var/diapo/Yonne-Compostelle-2020//02-st_jacques_le_majeur.png
vide
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Message de la Fédération espagnole

Actualité publiée le 18-05-2020

"le chemin peut attendre", 'restez à la maison" et "moi je reste à la maison"

https://youtu.be/dMj7AUkTGmc




img_var/logos_membres/logo-courrier.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèlerins confinés dans l’auberge paroissiale de Fuenterroble

Actualité publiée le 03-05-2020

FUENTERROBLE (Salamanca). 19 Avril 2020

Pèlerins confinés dans l’auberge paroissiale de Fuenterroble
Traduction de l'Espagnol par Elvire et José TORGUET (Association des Amis de Saint Jacques de Compostelle de Gradignan)

Le père Blas Rodriguez habite avec 16 personnes depuis le début de l’état d’urgence. Depuis son entrée en vigueur le 14 mars dernier, ce confinement a surpris certains d’entre eux. Beaucoup de pèlerins étaient sur le Chemin de Saint-Jacques, mais la Fédération Espagnole des Associations d’Amis du Chemin de Saint-Jacques, ayant fait appel à la "responsabilité individuelle" de chaque pèlerin pour qu’ils rentrent chez eux, beaucoup réussirent à le faire, puis, les refuges ont été fermés.
Mais certains n’ont pas eu cette chance, ne trouvant pas le moyen de retourner dans leur lieu d’origine. C’est le cas de plusieurs pèlerins venant d’Italie, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, des Pays-Bas et d’Amérique, qui transitaient par la Via de la Plata à leur passage par Fuenterroble de Salvatierra.

Une hospitalité en plusieurs langues
Mais ils ont trouvé un toit et de la chaleur dans l’auberge paroissiale "Santa Maria', de cette municipalité de la région de Guijuelo. Seize personnes y sont confinées depuis plus d’un mois, dont le prêtre diocésain Blas Rodriguez, qui coordonne l’activité de ce centre, ainsi qu’un couple qui collabore à la gestion.
Quatre élèves du Collège "L’Immaculée" d’Armenteros, dont les parents n’ont pas encore pu venir les chercher, "mais ils le feront dans les prochains jours", vivent avec eux. Ils ont tous été accueillis « au nom de l’hospitalité qui marque la vie chrétienne », comme le souligne le père Blas Rodriguez. "Ceci est un exemple de l’accueil de l’Eglise, qui accueille toute personne, de toute nationalité et de toute croyance", et, ajoute-t-il, "sans aucune condition". Ce prêtre assure que tout le monde a la table servie, "la lumière allumée et un lit pour pouvoir se reposer", et que tous ensemble, "nous partageons ce que nous pouvons, c’est juste l’accueil avec une note d’identité chrétienne qui est l’hospitalité".
Blas Rodriguez confirme que la coexistence se révèle "très riche", malgré les difficultés que peut poser la diversité des langues. "C’est une petite Pentecôte, parlant dans des langues différentes, nous nous comprenons tous parce que ce qui compte, c’est la bonne volonté et le désir que chacun donne le meilleur de lui-même de ce qu’il a à chaque instant".
L’un des pèlerins consacre une partie de son temps à l’une de ses passions, la peinture.
Ces jours-ci, "on n’a pas de temps de s’ennuyer", souligne-t-il, car la journée commence par un nettoyage complet de toute l’auberge. "Il y a du temps après pour des ateliers et des activités diverses, en plus de la préparation des repas, et même la prière quotidienne", énumère le Père Rodriguez.
Le dimanche, on célèbre l’Eucharistie, et il en a été de même au cours du triduum pascal : « On a dû le célébrer intérieurement, mais c’est une expérience très riche, parce que nous avons eu l’occasion de participer sur la base du volontariat », affirme-t-il.
Silence et prière
L’un des aspects qui caractérisent le Chemin de Saint-Jacques, comme le décrit ce prêtre, est le silence, qui permet au pèlerin de profiter au maximum de son expérience. Et dans son auberge paroissiale il y a aussi un moment pour cela, et ce temps de silence et de prière que l’on partage "est un vrai cadeau" comme le qualifie Blas Rodriguez.

Eduardo logé dans l’auberge, avec d’autres pèlerins.
"Nous avons eu beaucoup de chance de trouver refuge ici", affirme Eduardo, l’un des pèlerins qui séjournent dans l’auberge, et qui se sent chanceux d’y avoir été hébergé, comme le reste des pèlerins. "Je n’avais pas la possibilité de retourner dans mon pays en mars, il n’y avait aucun moyen de revenir", raconte-t-il.
Il est profondément attristé de ne pas pouvoir être aux côtés de sa famille dans ces circonstances, surtout aux côtés de son père, très âgé. Ce pèlerin italien accomplissait le Chemin de Saint-Jacques Mozarabe, et ce n’était pas la première fois qu’il s’engageait dans cette aventure, "par motivation spirituelle", parce que pour lui, "c’est un moment de retour sur soi et de réflexion".
Ce pèlerin raconte avec émotion son séjour dans cette auberge : "Nous nous organisons dans les dortoirs différents, je le partage avec une autre personne de Madrid. Nous nettoyons le coin où nous nous dormons, et je participe à ce que je peux, je lis, j’écoute de la musique et chaque jour nous faisons un temps de méditation, nous lisons l’Évangile et nous le partageons".
Eduardo aide le père Blas dans la préparation de la prière quotidienne, ce qui est pour lui très enrichissant : "C’est un moment important pour moi, auquel je me confronte et où je me sens plus proche du chemin, où des questions sont posées autour de l’Evangile, et où l’on tente d’y répondre".

25 ans d’accueil dans cette auberge paroissiale
Les portes de l’auberge « Sainte Marie » sont ouvertes depuis près de 25 ans, offrant des expériences très enrichissantes, "parce que chaque pèlerin qui passe ici n’est rien d’autre qu’un trésor, il transmet des vibrations très positives, parce que c’est un homme avec beaucoup de créativité, avec beaucoup d’enthousiasme, désireux de découvrir un monde nouveau, de chercher et de cultiver sa vie intérieure, alors tout cela se transmet".
Pour le père Blas Rodriguez, la plus grande richesse est de les rencontrer. "Chacun est un cadeau, un trésor", affirme le curé de la localité.

Et en attendant que l’état d’urgence soit levé et qu’ils puissent reprendre leur Chemin pour embrasser l’apôtre Jacques, ces pèlerins continueront à partager toit et nourriture dans cette auberge paroissiale.

Image : Pèlerins confinés

Source : Diocèse de Salamanque
img_var/Publications FFACC/Publications 2020 FFACC/photo1.png
L'article original en Espagnol


L'article en Français
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Des nouvelles du CAMINO le Puy-en-Velay

Actualité publiée le 25-04-2020
Chers bénévoles,

Nous vous espérons en assez bonne forme malgré ce confinement qui devient pesant pour tout le monde.

Certains d'entre vous demandent si nous avons des nouvelles sur la date d'ouverture du Camino.

Il en est de même pour nos Amis de Saint-Jacques.

Après avoir entendu les mots du Président de la République précisant que les musées, bars, cinémas, théâtres, etc... (enfin tout l'évènementiel), doivent rester fermés jusqu'à nouvel ordre, avec une probable réouverture après le 15 juillet, nous avons contacté hier la préfecture pour tenter d'en savoir davantage. Il nous a été indiqué que ce ne serait pas forcément le 16 ou le 17 peut-être le 31 voir une autre date... Une cellule spéciale "tourisme" travaille jour et nuit pour proposer rapidement des solutions.

Par ailleurs, nous nous sommes rapprochés du directeur de l'Office de Tourisme qui nous précise que des réunions en visio-conférences se déroulent en lien avec tous les acteurs de la vie touristique et la chambre de commerce pour mettre au point un plan de réouverture. Nous devrions avoir des informations plus précises pendant la première quinzaine de mai.

La situation est compliquée et bien préoccupante. Il faut être patients !
Nous vous rappelons que nous suivrons les consignes gouvernementales.
En effet, il en va de la santé de chacun d'entre nous !

De plus, nous serions sanctionnés par une amende si nous tentions d'ouvrir les portes sans y être autorisés.

Restons sages !
En attendant, prenez bien soin de vous et de vos proches.

L'équipe du Camino
img_var/Publications FFACC/Publications 2020 FFACC/image001.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Le Pèlerin magazine : Spécial confinement et l'hospitalité en Chemin

Actualité publiée le 22-04-2020

Retrouvez dans le pèlerin magazine un dossier spécialement confinement




Et un dossier sur l'hospitalité en chemin


Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Inventaire du patrimoine jacquaire en Alsace

Actualité publiée le 20-04-2020
Aujourd’hui nous souhaitons vous faire part de l’inventaire du patrimoine jacquaire en Alsace et par la même occasion vous faire connaître un peu l’Association des Amis de Saint-Jacques en Alsace. Ce recensement des lieux et statues jacquaires de notre région est un travail formidable de recherches réalisé par un membre de notre association, Bernard Denner. De nombreuses églises, statues et reliques en mémoire de l’Apôtre Saint-Jacques se trouvent sur notre chemin jacquaire.
Ce chemin , du Nord au Sud, de Wissembourg à Belfort, traverse notre région historiquement charnière entre les mondes germaniques et latins. Il est le chaînon assurant la continuité entre l’Europe du Nord et de l’Est aux portes de la Franche Comté. Long de 270 km, avec 12 étapes, il nous offre une palette variée de beaux paysages et villages fleuris aux maisons à colombage.
Mon objectif, en acceptant la présidence en 2012, était d’améliorer, d’augmenter les relations avec les associations jacquaires limitrophes : les Amis de Saint-Jacques de Franche-Comté, de la Lorraine et de la Bourgogne et
nombreuses sont nos échanges, rencontres , marches communes et échanges de séjours. Autre avantage, celui d’avoir au moins 70 % de membres bilingues. Ainsi nous avons également de nombreux contacts, échanges amicaux et journées communes de pèlerinage avec plusieurs associations jacquaires allemandes. D’où notre participation au projet appelé « Sternenweg/Chemin des Etoiles (appellation de tout temps du chemin en Espagne), conçu par un membre de l’association jacquaire du Palatinat.
Ce projet consiste à sceller la coquille, signe distinctif des jacquets, au pied de monuments historiques médiévaux. Ces coquilles réalisées par des jeunes à la recherche d’emplois, ont pour vocation de réunir les générations et les peuples. Tel un chemin d’étoiles, elles doivent guider et mener vers une coexistence pacifique. Le pèlerin attentif pourra découvrir, le long du chemin, ces petits indices qui se veulent être les médiateurs d’un patrimoine à redécouvrir.
Autre belle manifestation lors d’un pèlerinage de 4 jours en Rhénanie-Palatinat sur les traces « de Saint-Jacques et de Hildegard von Bingen », en juillet l’année dernière. Y participaient des jacquaires, bien sûr allemands de différentes régions, mais aussi des jacquaires alsaciens, franc-comtois, lorrains et polonais….. Pour l’année prochaine est prévue une marche commune avec nos amis jacquaires polonais.

N’hésitez pas à aller sur notre site : www.saint-jacques-alsace.org où vous pourrez visualiser notre rubrique
« patrimoine jacquaire alsacien ». Laissez-vous tenter par l’aventure et éventuellement par des contacts avec
Les Amis de Saint-Jacques en Alsace.

Evelyne Studer


Accéder à l'article sur le patrimoine jacquaire en Alsace
img_var/Articles_adherents/amis-de-st-jacques-en-alsace.png
img_var/logos_membres/logo_alsace.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

“Patience et Unité” pendant que le Chemin de Compostelle attend les pèlerins

Actualité publiée le 20-04-2020
Veuillez-trouver ci-dessous la lettre parue sur le site internet de la fédération espagnole FEAACS à la suite de la réunion du Consejo Jacobeo.


Traduction réalisée par José TORGUET : Président de l'Association des Amis de Saint-Jacques de Compostelle de Gradignan

Federación Española de Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago
Camino de Santiago. 18 de Abril de 2020
“Patience et Unité” pendant que le Chemin de Compostelle attend les pèlerins
[COVID19]

PATIENCE, parce que le "Chemin sait attendre" et UNITÉ face à l’état d’urgence provoqué par le COVID-19, telles ont été les consignes soulignées à la Table Ronde qui s’est tenue jeudi dernier, pour discuter de l’état actuel du Chemin de Saint-Jacques et des mesures de mobilité mises en place en raison de l’état d’urgence du COVID-19. Ont participé au débat des représentants du ministère de la Culture et des Sports, du ministère des Finances, des communautés autonomes de Galice, de Castille-León, des Asturies, de La Rioja, de la Navarre, d’Aragon et du Pays Basque, du Xacobeo, de l’Association des Municipalités du Chemin de Saint-Jacques (AMCS), du Groupement d’Associations du Chemin du Nord, de l’Association des Amis des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle des Pyrénées-Atlantiques et de la Fédération Espagnole des Associations d’Amis du Chemin de Compostelle (FEAACS).
A la Fédération Espagnole, nous observons deux façons de percevoir le Chemin : le point de vue de la "spiritualité", où l’essence du Chemin influence le pèlerin, dans un exercice régénérateur d’introspection, de réflexion, qui facilite l’éveil à une stabilité personnelle et qui est, avec la pratique de l’Accueil prônée par les « Hospitaliers Volontaires », le motif fondamental pour que le pèlerin revienne sur le Chemin ; et le point de vue de la "dynamisation", où c’est le pèlerin qui influence le Chemin, à travers un échange social, culturel, gastronomique, économique enrichissement à tous les niveaux et, pourquoi pas, en aidant à pallier le problème de l’Espagne vidée de son passage. Mais les deux manières de comprendre le Chemin, sont absolument compatibles et complémentaires.

Le sentiment général des participants a été l’inquiétude et l’incertitude ; inquiétude quant à l’impact que le confinement et la restriction de la mobilité sont en train de produire sur les chemins de Compostelle, sur les populations qui se trouvent sur leur tracé et sur leurs habitants, à fortiori si leur économie et leur bien-être dépendent de la présence et du passage des pèlerins ; incertitude face à un scénario global, changeant et inconnu qui a réussi à "fermer" le Chemin pour la première fois de son histoire.

Une situation curieuse de blocage se pose, car les propositions qui peuvent être faites seront subordonnées à la réglementation qui pourra être appliquée selon le moment et qui, à son tour, dépendra de l’évolution de la situation. La sécurité est fondamentale, l’application de mesures d’hygiène et de santé publique adéquates seront essentielles, il est prudent de procéder avec précaution. Tous ensemble, y compris les pèlerins, nous serons en mesure de redonner confiance à un Chemin sûr, en attendant : PATIENCE.

Il est plus que probable qu’au moment où les restrictions de mobilité commenceront à être levées, des pèlerins commenceront à apparaître ; c’est pourquoi, nous, la Fédération Espagnole, souhaitons envoyer un « Avertissement aux Equipages » "PATIENCE, attendez les recommandations des autorités, évitez des risques et des préjudices inutiles". Les pèlerins étrangers attendent aussi des informations provenant d’Espagne à propos du Chemin et de l’ouverture des frontières ; mais nous savons, par leurs associations, que tant qu’ils ne recevront pas la confirmation que le Chemin est sûr, ils réprimeront avec sagesse leur désir de pèlerinage. Selon les propres paroles de J.L. Aspirot, "l’Espagne dispose des abreuvoirs, mais la France a la clé du robinet", ils attendront patiemment l’autorisation de nos autorités pour ouvrir ce robinet.

Le sentiment général, face au scénario que nous sommes en train de vivre, est qu’on ne prévoit pas l’ouverture du Chemin aux pèlerins au cours de cette année 2020. Autant l’on veillera à ce que, pour l’instant, le pèlerin ne prenne pas le Chemin, autant on pourra aussi rapprocher le Chemin du pèlerin. Certains événements qui devaient avoir lieu pendant ce temps de confinement peuvent être convertis en format numérique pour que les pèlerins puissent profiter d’un Chemin soutenu par la technologie, à travers des visites virtuelles, des concerts, des documentaires, de la littérature… Certaines actions sont déjà en cours mais elles peuvent être développées pour maintenir vivant l’imaginaire du Chemin de Saint-Jacques.

Et en attendant, que faisons-nous ? Car l’engagement accepté par tous est celui de la collaboration et de la coordination : UNION. Prenons ce temps de réflexion comme une opportunité pour étudier et redimensionner le Chemin, identifier des thèmes concrets et les analyser. L’engagement de la Fédération Espagnole visera à renforcer les concepts de spiritualité et d’accueil que nous avons mentionnés, valeurs fondamentales de ce que nous appelons le pèlerinage traditionnel et qui ont été assombries ces derniers temps par une idée confuse de ce qu’est cette expérience, une idée plus proche des loisirs ou du tourisme.

Entre-temps, nous Fédération Espagnole des Associations Jacquaires, nous vous demandons aussi à vous pèlerins : Patience, Unité.

Nous nous reverrons sur le Chemin !

Federación Española de Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago
img_var/Publications FFACC/Publications 2020 FFACC/sans_titre.png
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Conférence d'Adeline Rucquoi "Compostelle Un voyage dans le temps et dans l'espace"

Actualité publiée le 01-04-2020
Adeline Rucquoi, directeur de recherche au CNRS et membre du conseil scientifique des Chemins de Compostelle en France présente une conférence "Compostelle un voyage dans le temps et dans l'espace" enregistrée le 20 mai 2018 à l'abbaye de Flaran (Gers). Cette conférence état donnée dans le cadre des célébrations du 20ème anniversaire de l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial des "Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France" à l'invitation de l'association Chemins d'Art en Armagnac. Elle a été enregistrée et montée par monsieur Guy Laborde

Agence des chemins de Compostelle

Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Publication de WebCompostella

Actualité publiée le 31-03-2020
Le chemin nous apprend la joie du dépouillement : vivre avec peu, avec mon sac à dos, dont le poids est décisif pour continuer à marcher, avec peu d’habits, la nourriture et l’eau pour le jour même… Ne peut-on faire un parallèle avec ce que nous vivons en ce moment : dépouillés de la présence de nos amis, de certains de nos proches ; dépouillés de notre travail bien souvent, du rythme régulier, parfois frénétique, de nos activités ; privés d’espace, de nature pour certains, de liberté.

Poursuivre la lecture de l'article

Retrouver tous les articles de WebCompostella
img_var/Publications partenaires/vivre_avec_moins-webcompostella.png
img_var/logos_partenaires/logo_webcompostella.png
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Denise Péricard-Méa ouvre ses archives pour les Constellations Saint-Jacques-Episode 12

Actualité publiée le 31-03-2020
Comment on écope d’un pèlerinage à Compostelle

Au début du XXe siècle, des historiens belges avaient mis en lumière de longues listes de justiciables des Flandres condamnés au Moyen Age à des pèlerinages lointains. C’est pourquoi on lit encore que les honnêtes pèlerins risquaient de côtoyer de dangereux criminels condamnés à expier leurs crimes en effectuant des pèlerinages lointains. En réalité, ne sont lâchés sur les routes d’Europe que des fautifs ne mettant pas en danger la vie d’autrui. Et dans une proportion inférieure à 1% des sanctions prononcées.

Accéder à l'article sur le site saint-jacques-compostelle-info

30 Mars 2020
Denise Péricard-Méa


Le portail vestige de l'abbaye (Wikipédia)
img_var/Publications partenaires/photo-article12.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Denise Péricard-Méa ouvre ses archives pour les Constellations Saint-Jacques : Episode 11

Actualité publiée le 30-03-2020
Chevaliers - pèlerins de père en fils.

Peut-être pour effacer l’expédition désastreuse, il a eu à cœur de prouver ses qualités de valeureux chevalier. Valeur physique en participant aux expéditions militaires (Il a 25 ans lorsque le roi lui remet le bâton de maréchal, à Tours, en 1391). Valeur morale en devenant membre de la Cour amoureuse. Cette « compagnie » placée sous le patronage du roi Charles VI, fut fondée en 1401 à l’initiative du duc de Bourbon (le même) et du duc de Bourgogne. L’esprit était de redécouvrir l’esprit chevaleresque du temps du roi Arthur. Je découvre aujourd’hui qu’ils avaient une autre raison très actuelle : se détendre durant « cette déplaisante et contrariante épidémie de pestilence courant en ce très chrétien royaume »….
La vie de Boucicaut est racontée dans le Livre des faicts, où s’exprime sa dévotion : « … il va très volontiers en pèlerinage dans des lieux dévots tout à pied, en grand dévotion, et prend grand plaisir de visiter les saintes places et les hommes qui servent Dieu ».

Accéder à l'article sur le site saint-Jacques-compostelle-info

28 Mars 2020
Denise Péricard-Méa


Jean II le Meingre (Heures-de-Boucicaut)
img_var/Publications partenaires/photo-article11a.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Denise Péricard-Méa ouvre ses archives pour les Constellations Saint-Jacques : Episode 10

Actualité publiée le 30-03-2020
Des chevaliers français à Compostelle au XIVe siècle

Au XIVe siècle, la France et l’Espagne ont un ennemi commun, l’Angleterre. En 1386, deux demi-frères se disputent le trône de Castille, l’un soutenu par la France, l’autre par l’Angleterre. Nos chevaliers français sont incités « à combattre les Anglais de la même façon que Charlemagne l’avait fait pour les Sarrasins ».

Accéder à l'article sur le site Saint-Jacques-compostelle-info

28 Mars 2020
Denise Péricard-Méa
img_var/Publications partenaires/photo-article10.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné Denise Péricard-Méa ouvre ses archives pour les Constellations Saint-Jacques : Episode 9

Actualité publiée le 28-03-2020
Pèleriner à la mémoire de Jean Mouton

En 1565, Jean Mouton confrère de Saint-Jacques de Provins (Seine-et-Marne) revient de Compostelle et confie au registre de sa confrérie un court récit de son voyage, en forme de poème. Il rappelle à ses confrères pèlerins que toute la peine endurée lors d’un pèlerinage à Compostelle aidera les pèlerins au moment du trépas. Saint Jacques n'est-il pas vénéré comme " passeur des âmes " qu'il attend tout au bout de la Voie lactée ?

Accéder à l'article sur le site Saint-Jacques-compostelle.info

27 Mars 2020
Denise Péricard-Méa
img_var/Publications partenaires/photo-article9.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Une proposition de l'association Constellations Saint-Jacques-Episode 8

Actualité publiée le 27-03-2020
1620, Pèlerins vecteurs de la peste, étape n° 8

Au XVIe siècle, au long du camino francés où les pèlerins se font de plus en plus nombreux, la peste s’en donne à cœur joie. Elle s’installe en Galice. Tout au long des XVIe et XVIIe siècles, la coutume d’envoyer des pèlerins français à Compostelle a perduré, au grand dam des autorités qui tentent de prendre des mesures.

L’image ci-dessous, du XIVe siècle, étonnamment colorée, donne une idée de l’afflux des cercueils face à l’unique terrassier.

Accéder à l'article sur le site saint-jacques-compostelle.info

26 Mars 2020
Denise Péricard-Méa
img_var/Publications partenaires/photo-article8.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Une proposition de l'association Constellations Saint-Jacques-Episode 7

Actualité publiée le 26-03-2020
Un remède contre la peste, étape n° 7

En 1465-1466, le beau-frère du roi de Bohême, part avec une suite d’une centaine de personnes faire un grand tour d’Europe pour « se rendre dans tous les royaumes de la chrétienté, visiter toutes les cours épiscopales et seigneuriales en pays germaniques et latins et, par-dessus tout, se rendre en pèlerinage auprès du bien-aimé saint Jacques ». Arrivé au Portugal, il souhaite rencontrer le roi, mais il tombe au milieu d’une épidémie de peste. Le roi lui-même a quitté Lisbonne pour Evora.

Accéder à l'article sur le site saint-jacques-compostelle.info

24 Mars 2020
Denise Péricard-Méa
img_var/Publications partenaires/photo-article7.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Report de l'ouverture de l'Espace Europa Compostela®

Actualité publiée le 25-03-2020
Le bureau de la FFACC, vu les mesures de confinement visant à limiter la propagation du coronavirus a décidé le report de l'ouverture de l'espace Europa Compostela® du Puy-en-Velay au 2 juillet 2020

sous réserve des conditions sanitaires à cette date
img_var/Publications FFACC/Ouverture Europa Compostela 2019/espace_ec_côte_jmr.jpg
img_var/logos_membres/logo-courrier.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Accueil francophone Saint Jacques de Compostelle : communiqué

Actualité publiée le 25-03-2020
Report de l'ouverture de l'accueil francophone à Saint Jacques de Compostelle au 1er Juillet 2020



img_var/logos_partenaires/logo_webcompostella.png
Chers Amis,

Compte tenu des mesures de confinement visant à limiter la propagation du coronavirus, tant en France qu’en Espagne, l’ouverture de l’Accueil spirituel des Pèlerins Francophones à Santiago est reportée au 1er Juillet 2020 (au lieu du 15 mai initialement annoncé) ; elle se terminera le 31 octobre, comme prévu.

Il va de soi que Webcompostella s’associe pleinement, dans la lettre et dans l’esprit, à toutes les mesures prises dans cette lutte contre la pandémie par nos responsables politiques et sociaux : nous n’allons pas les rappeler ici. Mais surtout, nous vous recommandons de vous imprégner de la Lettre des Évêques de France à ce sujet.

Tous nous sommes en totale union de prière avec les malades, leurs Familles, les soignants, ceux qui travaillent pour maintenir la vie économique de nos pays, ceux dont les emplois ou les ressources sont menacés. Et comment ne pas nous unir à tous ceux aussi qui ont dû cesser leur Chemin, ceux qui s’apprêtaient à partir, tous les Hospitaliers qui jalonnaient leur chemin, …


Mais en même temps, réjouissons-nous de ces temps nouveaux qui nous sont donnés à inventer, de ces soifs de relations sociales découvertes exacerbées, de ces moments qui nous sont offerts pour de nouvelles contemplations, pour jalonner d’autres chemins d’intériorité.

Notre site vous propose de vous accompagner en cette intériorité renouvelée. Mais quelle joie aussi que toutes ces initiatives de paroisses, de communautés, d’associations et de mouvements divers qui, chacune dans leurs identités propres, tracent et offrent de nouveaux parcours !

Et si Saint Jacques n’en profitait-il pas aussi pour partir évangéliser ce 6° continent ? Peut-être, comme il y a plus de vingt siècles, les effets de cette évangélisation mettront ils longtemps à porter leurs fruits �" ou peut être sont ils imminents. Mais l’Esprit est à l’œuvre, soyons en les témoins, tant pour en voir nous-mêmes les effets et nous en émerveiller que pour en témoigner.

Alors… Dans notre prière d’accompagnement à tous ceux qui souffrent, directement ou indirectement, de cette pandémie,

Dans notre prière d’accompagnement de tous les Pèlerins d’intériorité aux côtés de Saint Jacques,

Dans l’espérance lucide des temps qui s’ouvrent à nous,

Puisse chacun prendre le temps de « Res-prier » !

Daniel Ragot
Président
img_var/Publications partenaires/communique_webcompostella_20200323.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Une proposition de l'association Constellations Saint-Jacques-Episode 6

Actualité publiée le 25-03-2020
De processions en pèlerinages contre la peste, étape n°6

Au XVe siècle, la répétition des épidémies de peste laisse les médecins impuissants (Jérôme Münzer le savait !). Il ne restait plus qu’à se tourner vers le Ciel en demandant l’aide des saints. C’est bien pourquoi on peut imaginer que saint Roch vint seconder saint Jacques plutôt que le concurrencer.
A Paris en 1467 où sévissait une « pestilence » on porta en procession « l’os du bras mons. S. Jaques » depuis l’église Saint-Jacques-de-l’hôpital où il était conservé jusqu’à Saint-Germain-des-Prés.
Un exemple intéressant est donné par les dévotions à la relique du chef de saint Jacques à Perpignan.

Accéder à l'article sur le site de : saint-jacques-compostelle.info

24/03/2020
Denise Péricard-Méa
img_var/Publications partenaires/photo-article6.jpg
Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel

Pèleriner confiné : Une proposition de l'association Constellations Saint-Jacques-Episode 5

Actualité publiée le 24-03-2020

Avant saint Roch, saint Jacques guérit de la peste, étape n°5

Le Codex Calixtinus, légende officielle de saint Jacques ne lui attribue que 22 miracles qui sont « estimés vrais ». Comme nombre de saints, saint Jacques est « multi-cartes ». Il délivre, protège, guérit, ressuscite. S’il avait fallu retenir tous, ses miracles, « le parchemin aurait fait défaut plus que la matière des récits ». L’histoire en a augmenté le nombre, le montrant efficace dans la guérison des maladies contagieuses, parmi lesquelles la « peste »

Accéder à la page sur le site saint-jacques-compostelle.info

23/03/2020
Denise Péricard-Méa

Ci-dessous : Main de saint Jacques Reading (cl.association anglaise)
img_var/Publications partenaires/photo-article5.jpg




Partager sur FacebookPartager sur Google+Partager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager par courriel